RCG LP

by Depetris M. - mer., 05 févr. 2020

Groupe de coordination régionale sur les grands pélagiques

L'objectif principal des RCGs (Groupes de Coordination Regionaux) est de donner plus de responsabilités aux états membres de l'Union européenne et de mieux impliquer les utilisateurs finaux des données scientifiques dans la collecte des données (réf. article 26 du règlement de l'UE 2017/1004). Au départ, ce groupe s'est matérialisé par une seule réunion (RCM pour Réunion de Coordination Régionale). Depuis ce règlement et la progression vers un RCG, la coopération évolue à travers un processus continu, avec de plus grandes responsabilités envers les états membres. En outre, dans ce cadre, des pays tiers (comme les Seychelles ou le Sénégal) devraient également être impliqués dans la discussion. Une spécification concernant les RCG-LP, normalement les RCG (comme la RCG Méditerranée / mer Noire ou la RCG mer Baltique) se concentrent sur une zone géographique (ou une zone régionale). La RCG-LP se concentre sur un groupe d'espèces. Tout pays impliqué dans la pêche des grands pélagiques peut être inclus et faire partie de ce groupe.

Par exemple, ce groupe devrait être chargé de développer et de mettre en œuvre des procédures et des méthodes (par exemple, le traitement des thons tropicaux, T3), l'assurance et le contrôle de la qualité (aux niveaux national et régional), les plans d'échantillonnage régionaux (RSP), pour la collecte et le traitement des données.

Dans le cas contraire, le RCG devrait également viser à développer et à mettre en œuvre des bases de données régionales ou à lancer tout autre processus afin d'atteindre cet objectif. Derrière cet objectif, le RCG peut être considéré comme un groupe de référence, entre le niveau national-régional et l'ORGP ou d'autres utilisateurs finaux (avec l'UE avant les utilisateurs finaux pour les états membres). L'objectif de ce groupe sera d'harmoniser et de normaliser les données provenant du niveau national à travers un niveau régional avant leur transmission aux utilisateurs finaux. Ce schéma s'oppose à la situation actuelle où chaque pays a transmis des données (avec des contrôles de qualité et des traitements associés, pas toujours partagés et normalisés) aux utilisateurs finaux (par le biais de l'UE pour les états membres).

Une nouvelle structure pour le RCG-LP a été proposée et adoptée lors de la dernière réunion en 2019 (voir figure ci-dessous). Cette structure a été établie dans le cadre du work package 1 du projet RECOLAPE (Renforcement de la coopération régionale dans le domaine de la collecte de données sur les grands pélagiques, qui s'est terminé en 2019).

Cette nouvelle architecture a été divisée en 3 grandes parties : - la première étape (en haut), axée sur les besoins et les lacunes en matière de données, a pour but d'identifier les priorités en termes de collecte de données et d'améliorer la communication entre les scientifiques impliqués dans la collecte de données et l'évaluation des stocks. L'étape correspond à la réunion réelle du RCG. - la deuxième étape avec 4 sous-groupes (un autre sous-groupe se concentrant sur les canneurs a été proposé récemment et n'est pas encore présenté ici) avec pour objectif la standardisation et la coordination de l'échantillonnage au niveau de la flotte. Pour faire le lien avec le sujet actuel, les réunions T3 (technique et restitution) sont matérialisées par le premier sous-groupe. Ces sous-groupes pourraient fournir des recommandations et des conseils à la première étape. Il est à noter que certains de ces sous-groupes existent déjà depuis plusieurs années. - la troisième étape où les recommandations exposées dans les deux premières étapes sont l'approbation (principalement s'il y a des implications budgétaires). Cette dernière étape correspond aux réunions de liaison et de décision.

Comments